Menu

Les qualités requises pour être un intervieweur professionnel


Par définition, un intervieweur est celui qui est spécialisé dans la réalisation des entrevues. En général, il pose des questions à une personne sur un sujet bien défini. Contrairement à ce que l’on pense, cette opération est loin d’être facile. Pour que l’interview soit une réussite, certaines qualités sont attendues du professionnel.

Une bonne connaissance du sujet

Un bon intervieweur prend le temps de faire des recherches approfondies sur le thème traité. Pour ce faire, il recueille des données sur internet. Il lit également la presse. Il anticipe et se renseigne sur tout ce qui peut toucher de près ou de loin le sujet abordé. Si cela est possible, il rassemble aussi les informations nécessaires sur l’individu à interroger. Ne rien connaître sur l’histoire, le parcours personnel et professionnel de ce dernier peut témoigner d’un manque d’intérêt pour la séance d’entretien. S’il s’agit d’une interview imprévue, cet expert procède à un échange préliminaire auprès de l’individu pour recueillir des renseignements à son sujet. Pour se préparer à tout et mener une entrevue bien fluide, cette compétence est donc indispensable.

Savoir créer un climat de confiance

Mettre à l’aise son interlocuteur est l’une des qualités les plus importantes en interview. Dès le début, l’intervieweur fait en sorte que l’interviewé sorte de sa coquille et qu’il ne se sente nullement pas intimidé. Il adopte le ton d’une discussion amicale. Toujours avec le sourire, cet expert parle le plus naturellement possible. Il ne juge pas celui avec qui il converse, mais le soutient. Lorsque la relation de confiance est instaurée, le locuteur n’aura aucun mal à communiquer avec le journaliste. Bien évidemment, un bon intervieweur a confiance en lui. Il est très difficile, voire impossible, d’inspirer confiance aux autres quand on ne peut pas se fier à soi-même.

Être à l’écoute et respecter l’autre

Un expert en interview met son interlocuteur au premier plan. Il sait se taire quand il le faut, et il s’intéresse réellement à ce dernier. Il ne coupe pas sa parole et ne le bombarde pas d’interrogations. Cela enrichit sa compréhension de l’autre. En outre, cela développe sa capacité à l’empathie. Un journaliste de qualité respecte l’autre et ne pense pas uniquement à produire un contenu qui intéressera les auditeurs ou les lecteurs. L’on voit souvent des intervieweurs qui ne se concentrent même pas sur ce que dit l’interlocuteur, mais qui se hâtent de formuler les questions suivantes. S’il faut vraiment interrompre le dialogue, un bon intervieweur coupe la parole, mais toujours en respectant les règles habituelles de politesse.

Toujours à l’affût

Un bon intervieweur a un esprit curieux. Il s’intéresse à tous les sujets, notamment le domaine de la politique, de l’économie, de la technologie, du sport et de la culture. Il ressent le besoin permanent de connaître les dernières actualités sur ces secteurs mentionnés et développe des relations avec le plus grand nombre d’informateurs possibles. Il a particulièrement une bonne connaissance générale du domaine dans lequel il exerce. Grâce à cette qualité, il n’a pas peur de poser des questions. Il n’hésite pas non plus à parler de sujets brûlants. Enfin, il est capable d’opposer un esprit critique.